MENU
Écoute en direct
 
 
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Actualités

10 février 2020

Un recul inacceptable pour les régions

par Salle des nouvelles

Le projet de loi 40 du gouvernement Legault a été adopté sous bâillon à Québec, aux petites heures du matin samedi. Un amendement de dernière minute est venu attiser la colère des partis d'opposition qui condamnaient déjà un 4e bâillon en huit mois.

En s'éveillant samedi matin, les commissaires de la Commission scolaires Kamouraska-Rivière-du-Loupl et les autres établissements de l'Est-du-Québecsont restés pantois d'apprendre qu'ils n'étaient plus en fonction. Le projet de loi prévoyait à l'origine une période tampon jusqu'au 29 février avant l'abolition des postes.

L'abolition des élus scolaires est la première étape vers une centralisation entre les mains du ministre de l'Éducation. Avec le projet de loi no 40, nous passerons de 600 élus de partout au Québec à un seul ministre à Québec. Une centralisation abusive risque de tuer l'équiter de dire le Regroupement des commissions scolaires de l'Est-du-Québec.

Cette nouvelle provient du site Internet

Retour à l'accueil

Vous avezune nouvelle?